Costa Rica – La Côte Caraïbes et les Volcans du Centre

Costa Rica – La Côte Caraïbes et les Volcans du Centre

Jours 9 à 11 – Puerto Viejo de Talamanca

Après 6 heures de voitures sur des routes bondées de gros camions américains reliant le port de Puerto Limon et ses conteneurs à perte de vue à la capitale, nous voilà transportés dans une ambiance jamaïcaine à la nonchalance contagieuse.

Décidément ce pays ne cesse de nous étonner ! Rastas, plats pimentés, douceur de la mer des caraïbes… On avance au ralenti, on profite de la vie. Le pied pour les enfants après plus d’une semaine de marche et d’exploration !

Villas Lomas de los Caribe

Notre logement pour quelques jours, une villa individuelle tout confort avec piscine. Besoin d’être un peu chouchoutés après nos journées d’exploration. A nouveau les toucans nous entourent au loin dans les arbres durant le petit-déjeuner.

Une invité surprise au réveil (alors que quelques jours avant nous avions crapahuté dans la jungle pour espérer l’observer !) :

Playa Punta Uva

Quelques photos de jolies plages du Sud Est du Costa Rica.

Sans oublier les restaurants aux mets délicieux

On a particulièrement aimé le Chile Rojo et le Diwo pour leur ambiance, leur thon à la plancha, leur guacamole à tomber et leur pina colada !

Jour 12 – Retour au centre du pays – le Volcan Poas

Après quelques jours de détentes, nous avons affronté la route et ses camions pour revenir près de la capitale sur les flans du volcan Poas.

Poas Volcano Lodge

Pour notre dernière nuit au Costa Rica, nous faisons une halte sur les pentes du volcan Poas au nord de San Jose dans un magnifique hôtel/chalet, tout en bois et pierres. La chambre donne sur le volcan et est équipée de grosses couettes et bouillottes pour supporter les 13 degrés extérieurs ! Joli contraste par rapport aux Caraïbes…

Après une nuit au chaud, nous faisons route vers une petite surprise que j’avais gardée pour nos enfants à la fin du séjour.

La Paz Waterfall Gardens

A 30 minutes de l’hôtel, nous voilà dans un jardin d’orchidées et de colibris, une serre à papillons (dont les morphos aux ailes bleues) et d’autres lieux de rencontre avec les toucans, les pumas ou les serpents du Costa Rica ainsi qu’une magnifique cascade comme ce pays en recèle de nombreuses. Certes on peut assimiler cela à un zoo mais c’est ici le seul moyen d’approcher certaines espèces et il s’inscrit dans la logique de protection de la faune et la flore du Costa Rica avec de nombreux programmes éducatifs également.

Aéroport Juan Santamaria International – Et voilà c’est le retour !

Après 12 jours dans ce pays magnifique qui, je l’espère, restera dans la mémoire de nos enfants (et dans la notre cela va sans dire), nous voilà reparti, des étoiles plein les yeux, des paysages plein la tête et des animaux fabuleux plein nos souvenirs !

C’est un des pays où il fait le mieux vivre au monde et sa réputation n’est pas usurpée. Bien sûr il y aura toujours quelque chose à redire, les camions bruyants et polluants, les palmerais pour le « bio »carburant, le tourisme à outrance de quelques parcs ; mais 90% de ce voyage fut un rêve éveillé, alors bravo et merci à ce pays et ses habitants pour l’accueil qu’ils nous ont réservé.

Il n'y a pas de commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.